L'assurance vie : présentation générale

FONCTIONNEMENT

L’Assurance vie est historiquement l’un des produits bancaires les plus utilisés par les Français. Le principe est d’épargner des sommes d’argent en prévoyance d’un évènement pouvant se dérouler dans la vie de l’assuré : grave accident, décès… En investissant un capital vous percevez des intérêts en fonction du montant investit.
Le montant sur cette assurance-vie peut être utilisé par son souscripteur qui en reste le bénéficiaire quand celui-ci est encore en vie.

D’un autre côté en cas de décès du souscripteur, le capital présent sur ce produit bancaire sera reversé aux bénéficiaires définis : enfants, conjoint, ou personnes sans liens de parenté.
Ce placement bancaire est principalement utilisé pour anticiper la transmission de son patrimoine, préparer sa retraite, ou pour simplement épargner.

RENTABILITÉ : 2%

PLAFOND : 61 200€

Ce placement bancaire est principalement utilisé pour anticiper la transmission de son patrimoine, préparer sa retraite, ou pour simplement épargner.

Il se partage en deux axes :
– Les fond en euros offrant une garantie de capital,
– Les unités de comptes (SICAV, SCI…) qui dans ce cas-là n’offrent pas de garantie sur votre capital.

Un contrat d’assurance vie n’a pas de durée légale au cours de laquelle vous serez forcément engagé.
Vous pouvez investir dans un contrat d’assurance vie de trois manières :

– Avec un versement initial : ceci correspond à un versement réalisé au moment de la souscription du contrat, par chèque, virement ou prélèvement bancaire,
– Par des versements complémentaires libres : ceci correspond à des versements quand le souscripteur de l’assurance-vie le souhaite,
– Par des virements complémentaires programmés : en définissant des fréquences de virements automatiques qui seront versés sur le produit bancaire.

Fiscalité de l'Assurance vie

Impositions des plus-values :

Retrait Imposition des plus-value Fiscalité des plus-value (CSG/RDS) Fiscalité totale
Avant 4 ans 35% 17,2% 52,7%
Entre 4 et 8 ans 15% 17,2% 32,2%
Après 8 ans 7,5% 17,2% 24,7%

Abattement de 4600 euros pour une personne seule et 9200 euros pour un couple.
Par exemple une personne seule investissant 100 000 euros et réalisant 10 000 euros de gains avant 4 ans se verra imposé à 52,7% sur sa plus-value soit 5270 euros.

Imposition des capitaux décès :

Montant Imposition des capitaux
152 000€ 0%
Entre 152 501 et 852 500€ 20%
Au-delà de 852 500€ 31%

Néanmoins depuis près de 20 ans les rendements de l’assurance vie ne cessent de chuter années après années. Le taux de rendement moyen de l’assurance vie aujourd’hui fait de ce produit bancaire un produit de moins en moins attractif pour investir son capital. Néanmoins il existe de fortes disparités entre les fonds euros. En effet certains affichent des rendements proches des 3% mais affichent d’autres inconvénients comme l’impossibilité de débloquer les fonds avant une certaine durée.

AVANTAGES et INCONVÉNIENTS DE L’ASSURANCE VIE

AVANTAGES

  • L’assurance-vie facilite la succession de capital entre héritiers car en dessous d’un seuil le capital n’est pas soumis à une imposition particulière,
  • La fiscalité de l’assurance vie reste attrayante en dessous de 152500 euros mais dépend de l’usage de chacun car selon l’ancienneté de création du contrat d’assurance-vie les conditions ne sont pas les mêmes,
  • Disponibilité des fonds à tout moment,
  • La durée de vie du contrat sans maximum ou minimum,
  • Ouverts à tous les profils d’épargnants.

INCONVÉNIENTS

  • Les frais liés au contrat d’assurance vie sont très élevés. En effet ils sont multiples et assez conséquents. Par exemple les frais d’arbitrage sont autour de 1%, les frais de gestion, 0,36% et les frais de versements sont situés aux alentours de 5%,
  • Les taux de rendements de plus en plus bas qui s’approchent aujourd’hui d’autres produits bancaires comme le Livret A, LDDS…
  • Des contrats d’assurance vie en gestion libre peuvent être compliqué à gérer car cela nécessite de suivre et connaître les fonds investis,
  • Forte fiscalité sur la plus-value si l’épargnant ne bloque pas ces investissements et plus-value pendant minimum 8 ans.
Frise Finale Assurance Vie
Menu